Close

50 Ans
1971-2021

  • Paysage & Aménagement du territoire

Projet

Biodival

Depuis 2018, le Parc Naturel Hautes Fagnes-Eifel s’engage dans le projet de coopération Biodival. Ce projet LEADER, nommé « Amélioration de la fonction écologique des haies par la diversification de leurs fonctions », est une coopération entre les 3 GAL (Groupe d’Action Local) 100 Villages – 1 Avenir, Entre Vesdre et Gueule et Pays de Herve. Une grande partie du Parc Naturel est donc concernée par ce projet.

Ces 3 GAL ont un point en commun : leur bocage. Cela signifie que le milieu agricole est caractérisé par les haies, les alignements d’arbres, les vergers et les arbres têtards. Depuis plusieurs décennies, un déclin de ces éléments a été observé. Les paysages bocagers sont pourtant aussi importants pour le maillage écologique que pour l’esthétique du paysage, d’où la volonté des 3 GAL de les protéger et de les rendre plus intéressants pour les gestionnaires.

Logo Biodival

Chargé.e.s de mission

Jerome Bruls & Sarah Guillaume

sarah.guillaume@botrange.be – 080/440390

 

Au début du projet, le Parc Naturel a réalisé un inventaire des éléments bocagers sur les 5 communes germanophones du sud (Bütgenbach, Büllingen, Amel, St. Vith et Burg-Reuland), afin d’obtenir un état des lieux précis mais surtout actuel. On totalise en tout près de 2000 km de linéaire de bocage (haies et alignements d’arbres) sur ces 5 communes. En plus de la longueur des différents éléments, les essences dont l’élément linéaire est composé et sa forme ont été identifiées (haie haute ou basse, riche ou pauvre en essences, avec ou sans arbres, …).

Pour protéger ces éléments paysagers et écologiques, la sensibilisation est un élément incontournable du projet. L’objectif de sensibilisation est atteint par l’organisation de formations pour la gestion et la plantation de haies et d’arbres, la création d’un arboretum présentant différents types de haies et d’arbres indigènes, ainsi que l’aménagement d’un sentier didactique dédié à la thématique des haies.

Pour renforcer et maintenir les haies, les actions de plantation sont indispensables. Pour ce faire, un achat groupé de plantes de haies est organisé, afin de motiver les particuliers et les agriculteurs à planter des haies et des arbres. De plus, le Parc naturel propose aux communes des plantations sur les terrains communaux.

Cependant, l’objectif principal est de créer une structure d’entretien et de valorisation des haies et arbres de la région. L’utilisation du bois bocager comme source de bois de chauffage était une pratique bien répandue il y a plusieurs décennies. A l’heure actuelle, cette utilisation n’est presque plus présente sur le territoire car elle est estimée trop chronophage et financièrement peu profitable pour les gestionnaires. Pour redonner une valeur aux haies, une étude de faisabilité a été réalisée par Valbiom, afin identifier les pistes de valorisation possibles pour les haies. L’objectif est de redonner une valeur économique aux éléments bocagers.

L’étude montre que lorsque les haies sont laissées à elles-mêmes pendant 8 à 15 ans, elles produisent des sections de bois assez grandes pour être coupées et broyées en plaquettes. Ces plaquettes peuvent alors être utilisées comme bois de chauffage, comme litière animale ou comme paillage horticole. De cette manière, il est possible de diminuer les coûts d’entretien des haies, et même de générer un petit bénéfice pour le gestionnaire.

Cette méthode d’entretien apporte également un bénéfice à la biodiversité, car la haie peut à nouveau se développer en hauteur et créer ainsi un espace de vie pour de nombreux animaux et insectes.

L’étude a été clôturée par un chantier test d’entretien qui a permis la comparaison des résultats théoriques à la réalité du terrain. ( Cet entretien peut être visionné dans cette vidéo)

De plus, l’étude a également été présentée lors d’un webinaire que vous pouvez revoir ici :

Dans le futur, l’équipe Biodival s’engage à monter une structure d’entretien et de valorisation des haies sur le territoire concerné par le projet. Pour ce faire, les gestionnaires des haies et les acteurs actifs dans le secteur bois seront contactés, dans le but de les réunir et de les motiver à s’engager dans cette structure locale de valorisation.

Vous-êtes gestionnaire de haie ou actif dans le secteur ?

N’hésitez pas à nous contacter pour intégrer cette structure!